Avaler des kilomètres - Poésie - Les Petites Analyses - Johan - Vitesse

Avaler des kilomètres

Avaler des kilomètres dans l’ivresse de minuit.   Cent vingt décibels à l’heure pour s’insérer dans la nuit.   Le pied sur l’accélérateur en bravant cent interdits.   Voilà ce que je ressens quand je prends le volant   Grisé par l’ultime vitesse J’évite tout. De justesse.   Court poème écrit en 2014