Insomnie et autres poèmes | Marina Tsvétaïeva

Quatre heures du matin. La machine à rêves s’est arrêtée. Panne de courant dans la fabrique à songes. Je soulève une paupière comme on hélitreuille une masse inerte hors de l’eau. Qui diable ose m’extirper de ce sommeil ? Personne, c’est le calme plat dans la chambre. Commence alors la ritournelle d’une danse à l’horizontale. …

Lire la suite de Insomnie et autres poèmes | Marina Tsvétaïeva