Nostalgie du temps présent

Publier un recueil de poésie, quelle drôle d’idée !

La grande bibliothèque mondiale contient déjà tant de livres — et pas des moindres — que la question de l’utilité d’une telle démarche a rapidement fait surface. En quoi mes quelques poèmes méritent-ils de se retrouver dans un ouvrage ? Il m’aura fallu dix ans pour résoudre cette équation psychologique et enfin lever l’ancre. Une décennie pour prendre conscience que tout peut être dit dans un poème. De la réalité parfois cruelle d’une tranche de vie au surréalisme de l’imagination. Des souvenirs les plus joyeux jusqu’à l’absurde le plus débridé. La poésie est une langue qui ne connait pas la censure. Alors, quand l’écriture se mue en une poussée créatrice il devient nécessaire de la faire déborder sur un support qui peut la contenir et lui donner un cadre. Un livre est l’objet idéal pour donner une réelle contenance aux mots puisqu’il a un début, une fin ; c’est petit et, surtout, cela existe concrètement. Là, entre les mains !

Nostalgie du temps présent est disponible sur la librairie Bookelis ou en m’envoyant un message.


BAÏKAL (Extrait)

Mer de glace en hiver,

Océan monstre d’été.

 

Ton ventre poissonneux

Gronde et bavarde,

Débâcle après débâcle.

 

Sous l’épiderme verglacé,

D’étonnants bruits cosmiques

Surgissent des abysses

 

Tandis que la taïga m’enlace

De ses bouleaux centenaires

Devant mille yeux farouches,

 

Je glisse sur ton échine

Cristalline à peine craquelée,

L’immensité sous mes patins.

 

Langue d’eau profonde

À la croisée des chemins.

Moment de liberté intense.


 

À bientôt pour de nouvelles petites analyses 😉📚

Johan

7 réflexions sur “Nostalgie du temps présent

    1. Bonjour Nina,

      Tu as raison. Ce livre est une petite pierre dans la construction de ma vie. Elle ne représente pas l’ensemble de l’édifice mais elle a son importance.

      Je suis content qu’il soit arrivé à bon port car la poste belge n’est pas à une erreur près (les masses critiques Babelio peuvent en témoigner, où beaucoup de livres qui devaient transiter par la Belgique, n’arrivaient pas à destination).

      Bonne rentrée et à ton aise pour la poésie. 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes mots ! En effet l’écriture est un bel outil de liberté, certes il y a des contraintes, mais nous ne sommes plus jamais vraiment les mêmes quand nous mettons met un point final à un texte. ✍️

      N. B. J’ai récemment vu deux films intéressants. Supernova avec Colin Firth et Stanley Tucci qui prouvent, s’il fallait le redire, qu’ils peuvent tenir un film à eux-seuls. Et puis The Assistant qui me laisse une impression mitigé mais qui continue de me faire cogiter. 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s