Foire d’octobre

Soleil poudré sur l’ardente cité

Tous convergent le long des boulevards

Aimantés par la folle volupté

des manèges et des plaisirs criards.

 

Dans ce long corridor flairant d’odeurs

L’enfant y entre la gorge noué,

Ensorcelé par tant de grandeurs.

Premier carrousel, les poneys accoués

 

L’adulte aussi se transforme en gamin.

Des baraques à lacquemants plein les yeux.

Des croustillons réconfortant les mains.

Il se surprend à devenir heureux.

 

On y croisent des gueules familières.

des passions juvéniles “pour toujours”

Au travers de scintillantes lumières

Qui nous ramènent à ce que nous fumes un jour.

 

Les plus courageux choirons dans des sièges

Propulsion mécanique de terriens

pour une vue étoilée du Grand Liège

en contre bas de l’extrême aérien

 


Texte écrit en 2015

4 réflexions sur “Foire d’octobre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s