Frustration moderne

Je suis ultra-déconnecté de l’instant présent.

Le regard chevillé à l’avis des gens.

Esclave de l’appel d’air technologique

Un vrai réflexe systématique.

J’appuie sur des touches qui n’en sont plus.

A l’affût du moindre message non lu.

Une crispation de doigts sur un écran

Pour un objet qui me rend de plus en plus à cran.

Je suis las sans être là.

En attente d’irréels émois

qui ne viendront peut-être pas.

“Réveille-toi!” me dit ma voix.


Texte écrit en 2013

9 réflexions sur « Frustration moderne »

  1. Je suis accro aussi et ça m’énerve. Parfois je regarde mon portable au bout de 5 min alors que je sais bien que je n’ai rien reçu entre-temps. Réflexe idiot.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour TomTom,

      Heureusement ce texte date un peu mais il m’arrive encore de me demander pourquoi j’allume la « bête ».

      Une petite cure de déconnexion ne fait jamais de mal 😉😉

      À bientôt et au plaisir de continuer à lire tes articles.

      J’aime

  2. En attente d’irréels émois : c’est si joliment dit. 🌸
    Merci pour ce rappel poétique. Déconnectons et revenons à l’instant présent.
    Carpe diem 🔆

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ce petit mot Nina 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Et oui, ça me parle bien, ma foi.
    Belle journée déconnectée, Johan.

    Aimé par 1 personne

  4. et bien mon premier portable date de l’automne dernier , vrai de vrai 😊( et c’est un vieux) à voir tous mes copains, mon époux, les piétons … les yeux rivés dessus, j’en ai été dégoûtée, et puis je n’en ai pas vraiment l’utilité …
    Bonne journée sans alors …

    Aimé par 1 personne

  5. IVANKOV Alexandre ou Ana Maria (parce que le vieux couple se partage le vieil ordinateur) 5 juillet 2020 — 17 05 48 07487

    Excellent poème sur l’addiction à leur smartphone de tant de décérébrés.
    Ils en oublient de vivre.
    « Je suis las sans être là » : tout est résumé dans ce vers.
    (pas de smartphone, pas de tablette tactile, juste un vieux portable qui ne fait pas le café, ni ne capte l’internet. Juste un « vieil » ordinateur stationnaire et plein de bouquins, en « vrai », parce que Gutenberg sera toujours préférable à Bill Gates ou au fondateur de fessebouc.)

    Aimé par 1 personne

  6. Mes yeux, ça leur arrive d’abandonner l’écran, même si pas pour longtemps, et trouver des moments de bonheur à regarder droit dans les yeux mon chat (j’assume le danger), suivre le vol des oiseaux ou celui d’une feuille…; en me retournant vers l’arbre qui l’a laissé partir, j’écoute son histoire vieille de plus de 1000 ans

    Aimé par 1 personne

    1. Les années m’ont conforté dans cette nécessité de se « déconnecter » très souvent et en revenir aux choses simples mais vitales que tu décris si bien !

      Mon petit plaisir journalier, pour le moment, est de regarder ces nuées d’étourneaux. Toujours dans le même arbre, toujours à la même heure, dans un vacarme de piaillements assourdissant. Et puis, tout à coup, ces centaines d’oiseaux se taisent comme si il y avait là un chef de bande qui leur disait « chuuuuuuut » La nature est fascinante mais pour cela il faut éteindre l’appareillage électronique…

      J’aime

Répondre à IVANKOV Alexandre ou Ana Maria (parce que le vieux couple se partage le vieil ordinateur) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close